Un modèle conceptuel de description bibliographique

FRBR (« Functional Requirements for Bibliographic Records » ou « Fonctionnalités requises des notices bibliographiques ») est un modèle conceptuel de données bibliographiques doté d'un vocabulaire qui lui est propre. Dans son principe, le FRBR schématise le processus intellectuel du catalogage : il s'agit de mettre en relation des documents entre eux, ainsi qu'avec leurs caractéristiques générales (publication, contenu artistique...). Ces caractéristiques sont appelées entités et vont du plus concret au plus abstrait. Le FRBR est un modèle relationnel : chaque ressource documentaire est caractérisée par ses différentes entités, qui sont reliées entre elles par une série de relations logiques.

Elaboré par un groupe de travail de l'IFLA, le modèle FRBR fait partie du chantier de refonte des principes et des pratiques de catalogage, mené au niveau international par l'organisation. Ainsi, le FRBR s'inscrit dans le prolongement des Principes de Paris et de la norme ISBD. Le développement du FRBR a été décidé sur la base d'un constat partagé : les évolutions technologiques (inflation documentaire, publication de documents électroniques, automatisation du traitement des données...) nécessitent de faire évoluer la notion de "notice bibliographique", afin de permettre davantage de catalogage partagé et dans l'optique de fournir des notices pertinentes pour les utilisateurs. En 1990, le séminaire de Stockholm sur les notices bibliographiques, organisé par l'IFLA, a pris en compte ce besoin de définition du contenu minimal d'une notice bibliographique, partagée internationnalement. Le travail de définition des "spécifications fonctionnelles des notices bibliographiques" qui a suivi est à l'origine du modèle FRBR. 

Pour aller plus loin :

"Fonctionnalités Requises des Notices Bibliographiques", rapport final du groupe de travail de l'IFLA.

rda@abes

Lisez et faites lire le numéro 87 d’Arabesques ! (jeu., 12 oct. 2017)
>> Lire la suite