Web sémantique

Le Web sémantique (Semantic web) désigne tout à la fois un projet, lancé et mené par le World Wide Web Consortium (W3C), et l’ensemble des solutions techniques nécessaires à l’aboutissement de ce projet.


 

Organisme de normalisation du Web créé en 1994 par Tim Berners-Lee, le W3C se consacre principalement au développement d’un certain nombre de standards et de technologies susceptibles de relier plus efficacement les différentes données présentes sur la toile. Après avoir démontré, dès 1994, "le besoin de sémantique pour le Web", c’est dans un article fondateur de 2001 que Tim Berners-Lee forge le terme de Web sémantique.

 

Il désigne une évolution du Web d'un "Web de documents", certes reliés entre eux mais inaccessibles à l'intelligence artificielle, à un Web où les données disponibles (contenus, liens) sont lisibles, utilisables et interprétables par des logiciels. Cet idéal repose sur un ensemble de technologies permettant de structurer les données, et ainsi d'établir des relations logiques entre elles. Ainsi que le résume Gautier Poupeau, "semWeb enthusiast", "les technologies du Web sémantique permettent de mieux qualifier les informations mis à disposition sur le Web afin d'en permettre l'exploitation par les machines". Parmi ces technologies, la principale est le modèle de données RDF (Resource Description Framework), langage de base du Web sémantique. Ce vocabulaire de description des ressources du Web permet de relier les informations entre elles, remplissant ainsi une des conditions essentielles du projet lancé par le W3C (qui a d'ailleurs développé le langage RDF). 

 

Le but du Web sémantique ? Rendre l'information disponible sur le Web plus visible, plus accessible. Comme le rappelait Tim Berners-Lee en 2007 dans le magazine La Recherche, "il existe un énorme gisement de données enfouies dans tous les ordinateurs de la planète : en les reliant, le Web sémantique permettra d'exploiter cette mine pour améliorer nos connaissances". Pour clarifier le concept, et éviter les incompréhensions suscitées par l'utilisation du terme "sémantique", Tim Berners-Lee théorisa le Web de données (Linked Data). On peut le considérer, avec la BnF, comme "une approche simple et pragmatique des technologies du Web sémantique". Un Web où les données se trouvent interconnectées, reliées les unes aux autres, et qui s'apparente donc à une base de données globale. 

 

Ainsi, le Web de données contribue à réaliser l’un des objectifs initiaux du Web sémantique : sortir les données des "silos" pour qu’elles puissent, étant reliées entre elles, être plus facilement exploitées par des machines. Comme le résume Emmanuelle Bermès, le Web sémantique tend à "décloisonner les silos d'information" afin de permettre à des agents logiciels de mener une requête sur l'ensemble des silos. Le Linked data offre ainsi un espace documentaire unifié.

 

 

Du Web de données aux SIGB

 

Les bibliothèques sont bien entendu particulièrement intéressées par le potentiel des technologies du Web sémantique. Le Linked data représente pour elles une opportunité de rendre leurs données plus visibles, plus accessibles. À l’heure actuelle, les réflexions sur l’évolution des normes et modèles de catalogage dans les bibliothèques intègrent naturellement la problématique de l’évolution des standards traditionnels vers le Web sémantique. La structuration des métadonnées, telle qu'elle est traditionnellement pratiquée par les bibliothèques, est très adaptée à l'expression suivant les standards du Web sémantique, et le Web de données est une réponse aux besoins de partage des données et d'interopérabilité des bibliothèques. L'adoption des standards du Web de données afin de sortir les catalogues du "Web profond" devient, dès lors, un enjeu majeur.

___________________________________________________________________

Pour aller plus loin : 

 

- Sur les aspects techniques du Web sémantique

- Sur le Web de données et ses principes

- Sur le Web sémantique, les bibliothèques et les catalogues

- Dossier d'Arabesques sur les normes documentaires, dont un article d'Emmanuelle Bermès sur "Les bibliothèques face aux normes du web"

rda@abes

Lisez et faites lire le numéro 87 d’Arabesques ! (jeu., 12 oct. 2017)
>> Lire la suite