Des dissensions dans la mise en œuvre du RDA

Le JSC a proposé en 2009 trois scénarios proposant des manières différentes d'interpréter le FRBR et donc d'implémenter le RDA. Le Comité technique a remis en mars 2011 au Comité stratégique un rapport détaillé et critique sur l'adoption de RDA en France et l'évolution des règles de catalogage. Le Comité stratégique s'est alors prononcé sur les points suivants :


  • il est primordial pour les bibliothèques françaises d'adopter le modèle FRBR, mais cela ne doit pas se faire au prix d'un catalogage qui appauvrirait les notices bibliographiques en supprimant des informations et surtout les liens entre notices : le Comité stratégique recommande par conséquent l'adoption du scénario 1 du JSC ;
  • il est indispensable d'assurer l'interopérabilité et les échanges de notices entre catalogues au niveau international : il ne faut donc pas développer un profil français de RDA, mais plutôt convaincre le JSC d'aller dans le sens du scénario 1.

 

Or, les bibliothèques américaines ont fait le choix du scénario 3, par souci d'économie : celui-ci est en effet le plus facilement transposable à partir du format MARC21 qui est utilisé outre-Atlantique. Le Comité stratégique demande donc au Comité technique de préparer un profil européen de RDA, mais, pour ne pas s'isoler de la future communauté des utilisateurs de RDA, il recommande d’œuvrer au niveau européen pour se faire entendre auprès du JSC, à travers EURIG. Il demande également à la BNF et à l'ABES d'expérimenter la FRBRisation de leur catalogue, ce qui sera fait respectivement avec data.bnf.fr et avec le projet de système de gestion mutualisé de l'ABES.


 

Quelle est la position française ? 


Dans l'attente des décisions de la BnF et du Comité français UNIMARC, il a été décidé que les adaptations nécessaires seraient introduites dans le format UNIMARC qui sera le format d'échange (importation et exportation) pour le FRBR.

 

ll est indispensable que les professionnels des bibliothèques soient dès à présent sensibilisés au nouveau concept de FRBR car celui-ci va profondément modifier le travail de catalogage et par là même la chaîne du document dans son intégralité. De même, le passage au FRBR, au-delà du changement de normes de catalogage (auxquelles les bibliothécaires sont très attachés), aura un impact sur les procédures et l'organisation de travail.

 

Il semble que passer en douceur au FRBR, via le maintien de l'utilisation du format UNIMARC comme format d'échange, la non-correction des notices dérivées et une indexation plus riche et plus fine pour la création de liens, soit le plus pertinent.


 

 

 

Il s'agit là d'une structure entièrement neuve dans laquelle sont créés les liens entre les différentes entités.

 

 

 

Les bases de données des catalogues sont en MARC21 auquel on ajoute des champs spécifiques pour les notices bibliographiques et les notices autorités. Des liens entre les entités sont créés.

 

 

Comme dans le scénario 2, la structure s'appuie sur le MARC21 avec ajout de champs spécifiques pour les notices bibliographiques et notices autorités. Dans ce scénario il n'y a aucun lien entre les entités.

rda@abes

17 (lun., 09 janv. 2017)
>> Lire la suite