Entre attentisme actif et attentisme passif

On peut distinguer trois positionnements différents chez les éditeurs de progiciels qui n'ont pas fait le choix d'un développement ex-nihilo :

  • les gros logiciels américains ou canadiens qui ont FRBrisé leur catalogue public sur la base des recommandations du JSC et l'implémentation du RDA à partir du MARC21 (SirsiDynix avec Enterprise sur Symphony et Horizon, MondoIn avec InMedia sur Portfolio, OCLC pour WorldCat) ;
  • les éditeurs de SIGB plus centrés sur le marché français pour lesquels "il est urgent d'attendre" (c3rb avec Orphée, Biblibre avec Koha - bizarrement il n'existe encore aucun développement de Koha pour intéger le FRBR) ;
  • les éditeurs français qui s'essaient au catalogue FRBRisé sans le RDA : W3line avec Samarcande et BaBord+, Logilab pour data.bnf.fr, PMB pour la Gaîté lyrique (catalogue non disponible à distance pour l'instant), Archimed avec Ermès pour la Cité de la musique.

 

Des positionnements stratégiques différents

Tous les éditeurs ont commencé à travailler mais attendent les décisions du Comité stratégique et la publication d'une recommandation de la BNF concernant le nouveau code de catalogage.

Les plus avancés proposent pour le moment un affichage FRBR à partir du catalogue dont la structure de données reste basée sur l'UNIMARC ou le MARC21. Les autres savent comment ils adapteront leur progiciel pour adapter l'UNIMARC. Ils insistent sur la mise à disposition par les agences bibliographiques de réservoirs de notices (notamment de notices d'autorités) comme la condition sine qua non du développement du nouveau code.

Les éditeurs qui ont déjà commercialisé des catalogues FRBRisés en France espèrent en tirer un avantage stratégique ; ils ne respectent pas le code de catalogage RDA mais selon eux, les modifications à apporter à leur système une fois les recommandations connues seront minimes. Toutefois, la question de la pérennité des notices ainsi réalisées, et de leur échange avec les systèmes futurs, est posée.

 

Comment feront-ils ?

Quatre interventions sont nécessaires :

  1. ajouter des zones dans le champ MARC de la base de données ;
  2. ajouter des liens entre notices d'autorités et notices bibliographiques ;
  3. créer des notices d'oeuvre soit en puisant dans des réservoirs de notices au format ad hoc ou en procédant à une conversion rétrospective des notices grâce à une "moulinette" ;
  4. modifier l'affichage de l'OPAC et de l'interface professionnelle pour afficher les nouvelles zones.

Pour certains en effet (c3rb et Biblibre), la transition se fera par la récupération des notices d'autorités quand la BNF aura pris une décision et mettra à disposition des autres bibliothèques un réservoir de notices dans la nouvelle norme de catalogage. Alors que d'autres comme Logilab pour la BNF ou OCLC pour l'ABES développent des algorithmes pour convertir automatiquement des notices MARC en RDA ou selon un autre modèle FRBR (par exemple, pour regrouper automatiquement des notices bibliographiques existantes autour d'une notice d'oeuvre).

Pour Orphée ce passage se fera sans surcoût pour les bibliothèques et dans les deux mois suivant la décision rendue.

Pour MondoIn, la BANQ (Bibliothèque et Archives Nationales du Québec,  leur plus gros client) a commencé à cataloguer en RDA et un patch ajoutant trois zones au MARC21 est mis à disposition des bibliothèques clientes (une dizaine au Québec l'a installé à ce jour). Le format MARC21 est conservé selon les recommandations américaines pour implémenter RDA (cf. Library of Congress). Les liens entre entités n'ont pu être récupérés automatiquement ; ils sont créés un à un manuellement. Il a été décidé que l'affichage serait mis en place lorsqu'un nombre suffisant de documents aura été traité. Seules les nouveautés sont traitées et il y aura coexistence des notices RDA et de notices dans l'ancien format de catalogage. En ce qui concerne le marché français, MondoIn attend la décision de la BNF. Ils seront capables de réaliser les développement requis en un mois. Cependant, l'éditeur insiste sur le fait que la mise en oeuvre du RDA ne suffit pas à rendre un catalogue "FRBR".

rda@abes

Lisez et faites lire le numéro 87 d’Arabesques ! (jeu., 12 oct. 2017)
>> Lire la suite